Centric connect.engage.succeed

Centric publie son rapport annuel 2016

Gouda, jeudi 8 juin 2017

Centric publie aujourd’hui son rapport annuel digital 2016. A côté de l’attention portée aux résultats, on s’est aussi attardé sur une analyse étendue des activités par secteur et sur les prévisions pour 2017.
     

Ensuite, nous avons donné la parole à quelques clients parmi lesquels SPAR, Action, La commune d’Utrecht, la Banque BNG et USG People ; enfin, nous avons porté attention à la responsabilité sociale des entreprises et à la gestion du personnel.

Croissance des bénéfices grâce à une stratégie renforcée

Centric est très satisfaite des résultats de 2016. Le bénéfice net a augmenté de 8.6 % pour atteindre 20.2 millions d’euros. L’augmentation de ce bénéfice est, entre autres, le résultat de la stratégie renforcée de l’organisation de se concentrer plus sur des groupes de clients spécifiques dans les secteurs du Supply Chain, du gouvernement et financier. Sur ces marchés, les investissements de Centric sont axés sur l’innovation et le renouvellement des produits, afin que les clients soient servis de façon optimale à l’aide de solutions technologiques et de services intelligents. La société a également investi fortement dans sa proposition d’IT Outsourcing et dans l’expertise de professionnels.

IT-outsourcing

En 2016, le chiffre d’affaires s’est élevé à 451,6 millions d’euros pour 462,7 millions en 2015. Cette petite diminution du chiffre d’affaires est due à la chute du cours du pétrole en Norvège. En Scandinavie, Centric est principalement active en tant que société d’outsourcing et à cause de la situation économique, la demande de personnel temporaire a chuté. Centric s’attend à ce que l’organisation en Norvège se reprenne lorsque le cours du pétrole augmentera et lorsque les activités d’outsourcing IT se développeront à l’international : alors que dans l’outsourcing, on travaille beaucoup avec des contrats de courte durée, l’outsourcing IT se caractérise principalement par des contrats de plus longue durée avec comme conséquence plus de business récurrent.

Pour faire passer la Norvège de fournisseur exclusif d’outsourcing vers une partie de ses activités en tant que fournisseur d’outsourcing IT, Centric peut s’appuyer sur l’expérience de cette transition en Hollande. Cela s’est déjà traduit en concept intégré avec lequel la société gère les services desks aussi bien sur site que lorsqu’ils sont hébergés à Hamar (Norvège) ou Linköping (Suède).

Organisation solide

Centric n’est pas cotée en bourse et n’a pas de dettes vis-à-vis de tiers. La solvabilité en 2016 était saine et s’élevait à 55 % (2015: 52 %). Le ratio des liquidités est égal à 1.19 ce qui est largement suffisant (2015: 1,0)

Vous pouvez consulter le rapport annuel ici

Read the stories of our customers and employees